L’arthrose est l’une des maladies chroniques les plus recensées au Canada, elle affecte une personne sur 10. Parmi les cas d’arthrose, 40% correspondent à une arthrose du genou. Plusieurs traitements peuvent être envisagés en fonction de la gravité des symptômes afin de retrouver une mobilité et de réduire l’impact de l’arthrose sur la vie quotidienne des patients.

 

Des symptômes handicapants

Les symptômes les plus révélateurs de l’arthrose du genou ressentis par les patients sont généralement :

  • Inconfort au genou à la suite d’un changement de température ou par temps humide (très souvent à l’automne ou au printemps) ;
  • Raideur articulaire le matin ou après une période d’immobilité puis perte progressive de la flexibilité du genou ;
  • Présence de crépitement/craquement au genou lors de la flexion ;
  • Sensibilité au toucher ;
  • Douleur se manifestant en mouvement lorsque le genou est sollicité et qui est soulagée par le repos ;
  • Douleur affectant parfois le sommeil.

Des facteurs de risque multiples

L’arthrose aussi appelée gonarthrose résulte de l’usure et de la déformation progressive de l’articulation du genou avec atteinte des ménisques. Elle se caractérise par une douleur, mécanique, par frottement des surfaces de l’articulation, et de la difficulté à effectuer des mouvements articulaires ou par une douleur d’origine inflammatoire (arthrite).

L’arthrose du genou ou la gonarthrose touche souvent les deux genoux simultanément et est causée par l’accumulation de plusieurs facteurs à risque : 

  • l’âge, le phénomène d’arthrose est plus fréquent à partir de 50-60 ans ;
  • le sexe, la gonarthrose se manifestant plus souvent chez les femmes, en particulier après la ménopause ;
  • des facteurs génétiques ;
  • le genu varum qui correspond à une déviation de l’axe de la jambe avec les genoux partant vers l’extérieur ou le genu valgum qui se traduit par une déviation de l’axe de la jambe avec les genoux partant vers l’intérieur ;
  • le surpoids entraînant une surcharge au niveau des articulations ;
  • une blessure antérieur à l’articulation du genou
  • la pratique répétitive et/ou intensive de certaines activités ou sports, impliquant des poids provoquant des microtraumatismes et donc un surmenage des articulations;
  • certaines maladies comme la goutte, la polyarthrite rhumatoïde ou l’arthrite infectieuse.

Les traitements pour soulager l’arthrose du genou 

Il n’existe pas de traitement définitif de l’arthrose. Une prise en charge et un suivi médical régulier des personnes atteintes permettent un soulagement des symptômes. Dans un premier temps, le port d’orthèse s’avère être la solution la plus efficace et la moins invasive. Les orthèses de genou ont la caractéristique de pouvoir soulager une douleur et de rééduquer l’articulation. 

Pour un soulagement de la douleur, la prise d’antalgique quotidienne est recommandée et prescrite. Dans les cas les plus graves et en dernier recours, la pose d’une prothèse du genou par chirurgie peut être envisagée. Grâce au port d’une orthèse, ce genre de chirurgie pourra être retardée. Quoi qu’il en soit, la consultation chez votre médecin est nécessaire afin de poser le bon diagnostic et de prescrire le meilleur traitement.

Afin de prévenir les risques d’arthrose, il est possible de lutter contre les principaux facteurs aggravants. Il est donc recommandé d’adopter une alimentation saine et équilibrée, de pratiquer une activité physique régulière et de limiter la pression quotidienne exercée sur vos articulations. 

Les orthésistes du Laboratoire EVO vous offrent des conseils personnalisés et vous proposent les meilleures orthèses de genou en fonction de votre diagnostic. Nous utilisons des scanners 3D pour effectuer les mesures et un moulage nécessaires à la fabrication d’orthèses afin de vous garantir un confort optimal et un ajustement précis.